MANIÈRES DE VOIRE

MANIÈRES DE VOIRE

Le faux débat des magistrats au Sénégal

Depuis quelques semaines, les magistrats sénégalais sont en  mouvement de grève paralysant ainsi le système judiciaire du pays. Parmi entre autres leurs revendication celle qui me semble leur tenir plus à cœur est celle relative à l’indépendance de la justice vis-à-vis de l’exécutif. Pour autant, je pense sincèrement que les magistrats devraient avoir un peu de pudeur pour ne pas poser cette question au devant de l’opinion  publique. En effet, les notions de liberté et d’indépendance sont plutôt des notions individuelles à tout un chacun. Cela veut dire tout simplement que l’indépendance de la justice sénégalaise vis-à-vis de l’exécutif ne relève que de la volonté de ses acteurs en l’occurrence les magistrats. C’est bien cela car il faut dire que de tout les pouvoirs reconnus par la constitution sénégalaise et de tout les agents de l’Etat, les magistrats sont ceux qui ont le plus de pouvoir et d’autorité pour exercer leur boulot en toute indépendance. Par conséquent, ci cette question est posée de nos jours, sa réponse se trouve entre les mains de l’Union des Magistrats du Sénégal (UMS). En d’autres termes, l’UMS devrait beaucoup s’interroger sur le manque d’éthique et de déontologie apparent de ses membres qui me semble être à l’origine de leur non indépendance. En plus notre constitution reconnait et exige le principe de séparation des trois pouvoirs toutefois si cela ne veut pas dire que ce principe est respecté.

Par ailleurs, les questions qui devraient faire l’objet d’un mouvement de grève de la part de l’UMS restent toujours en suspens. Et il est sûr et certain que les magistrats auraient le soutien de l’opinion publique en posant la question des maigres moyens de la justice qui fait que des innocents restent plusieurs années en prison avant un jugement éventuel s’ils n’ont pas la malchance d’être emporter par la faucheuse. Contrairement à cela, l’UMS réclame des parcelles à l’Etat à l’heure où la majorité des sénégalais n’a pas accès à un logement privé et est bousculé par des loyers de plus en plus chers (contrairement au règlement en vigueur) au vu et au su de ces mêmes magistrats chargés de dire le droit. QUELLE HONTE ! Pour quelle raison les magistrats auraient droit à des parcelles alors que d’autres sénégalais aussi bien citoyens que ces derniers, n’en ont pas ? Est-ce juste messieurs les magistrats ? N’oubliez pas  que vous incarnez la justice alors poser des actes justes au nom de votre INDEPENDANCE pour laquelle vous partez en GREVE.

Pour terminer, je vous rappelle que l’un des personnages que le peuple tout entier regrette à ce jour est un MAGISTRAT. Un MAGISTRAT qui au nom de son éthique, de sa déontologie bref de son indépendance et surtout de son vrai sens de la RESPONSABILITE a su prendre de la hauteur quand l’histoire l’a mis au devant de la scène publique. Monsieur Kéba MBAYE pour le citer en vrai MAGISTRAT a résisté aux tentations et aux pressions qui menacent selon vous votre INDEPENDANCE alors inspirez vous de ce grand homme pour affirmer votre INDEPENDANCE.

 



21/05/2011
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 31 autres membres