MANIÈRES DE VOIRE

MANIÈRES DE VOIRE

Le Sénégal délesté, Le régime de WADE dans les Ténèbres

Avec le régime de l'alternance, il est attesté que l'économie sénégalaise n'a jamais aussi souffert que maintenant mais parmis les secteurs les plus mal en point, un sort du lot. Il s'agit notamment de l'énergie et plus spécifiquement du secteur électrique. En effet depuis que Me Wade est au pouvoir les industries, les ménages bref tout les pans de l'économie nationale battent de l'aille à cause des coupures et des délestages intempestives auquel le pays est plongé. Peut on comprendre qu'au 21 ième siècle que des populations et des industries soient privées d'électricité pendant plusieurs heures voir plusieurs jours. Avec des coupures quotidiennes de plus de quatre heures peut-on développer un pays où la plupart des agents économiques évoluent dans le secteur informel et utilise bon an mal an l'électricité pour faire marcher leurs petites entreprises (tailleursn soudceurs, mécanicien).

L'heure est maintenant venue de dire la vérité sur la SENELEC car même si on est pas économiste comme notre cher Président, il est incroyable qu'une entreprise qui écoule toute sa production puisse être confrontée à des problèmes de trésorerie et qu'à chaque fois que ce problème soit  à l'origine des coupures. En effet parfois, on nous parle de panne des machines mais très ouvent on évoque le manque de combustible pour faire fonctionner les engins de production de la SENELEC. Ceci nous conduit à nous interroger sur la destination des recettes de la SENELEC.

A cette question plusieurs réponses fusent et parmi celles-ci une parait très importante à creuser. En effet certai nous disent que c'est Monsieur le Président qui vident les caisses de la SENELEC à chaque qu'il veut faire des voyages alors que ces décaissement ne sont jamais remboursé d'où l'éternel zone de turbulence dans la quelle cette socièté est plongée depuis bientôt une dizaine d'années.

En tout état de cause, il est important d'expliquer aux sénégalais le pourquoi de ces coupures et délestages et tout laisse à penser que cette assertion est plausible car la SENELEC écoule tous les jours toute sa production. Donc rien n'explique le gouffre financier qui l'accable actuellement sauf un détournement des recettes au profits de personnes sans morale acquises à la cause du Président et de ses acolytes.



31/08/2009
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 31 autres membres