MANIÈRES DE VOIRE

MANIÈRES DE VOIRE

Demain, l'heure de la RESPONSABILITE

Avec la volonté du Président de la République et de sa majorité de changer la loi électorale et par conséquent de retailler notre constitution si sacrée car approuvée à l’unanimité par le Peuple. Le Sénégal, porte étendard de la démocratie africaine tend vers l’inconnu. En effet, les manifestations d’aujourd’hui à travers tout le territoire national ont été un véritable indicateur sur ce qui risque de se passer demain avec l’adoption par l’assemblée nationale de cette loi démoniaque. Fort de ce constat et en tant que citoyen amoureux de son pays, je me vois dans l’obligation d’alerter les pouvoirs publics même si mon appel à coup sûr à de faibles chances d’être entendu par ces derniers.

Demain, si Dieu le veut le Sénégal connaitra une journée mémorable avec on l’espère un rejet massif de ce projet de loi par les députés ou malheureusement le pays sombrera dans une violence inouïe où personne ne sortira vainqueur au contraire seul le Sénégal en pâtira. Par conséquent, j’en appelle au Président de la République, qui de tout temps à crier urbi et orbi son refus de diriger notre pays sur des cadavres, en lui disant qu’en ce moment le SEUL CADAVRE  sur lequel il risque de faire voter cette loi s’appelle le SENEGAL. Un ticket pour imposer de nouvelles règles du jeu en vaut-il la peine vraiment ? Non Monsieur le PRESIDENT et je vous exhorte de parler à votre PEUPLE qui est un peuple pacifique et tolérant mais surtout de retirer ce projet de loi qui ne vous honore pas du tout et n’honore pas tout votre parcours politique dans la lutte pour la démocratie au Sénégal et dans le monde.

Aux forces patriotiques, je vous prie DEMAIN de marcher de manière pacifique contre l’adoption de cette loi. Marcher en effet, en respectant les forces de sécurité qui sont nos frères, nos pères, nos oncles et nos cousins par conséquent nous leur devons le profond respect.

Et aux forces chargées de la sécurité publique, je leur dit de faire leur boulot c'est-à-dire de protéger les citoyens et d’être les garants de la REPUBLIQUE. Etre les garants de la REPUBLIQUE, c’est tout simplement faire comprendre au Président que l’heure de la responsabilité a sonné et si cette responsabilité ne vient de lui, la grande muette devra casser le SILENCE. Par ces propos, je veux tout simplement dire que l’armée, la police et la gendarmerie se doivent de convaincre le Président sur la complexité de la situation et non de faire ou de tenter des actes anti-démocratiques.

Je terminerai par prier pour mon cher SENEGAL, que la paix demeure dans ce pays et que les démons de la démocratie puissent être vaincus par la LEGITIMITE POPULAIRE CITOYENNE. Aux chefs religieux, je demande de réagir car  se taire au moment où le pays est sur une mauvaise pente signifie tout simplement être COMPLICE avec ceux là qui veulent torpiller notre démocratie et mettre à feu NOTRE CHER SENEGAL.



22/06/2011
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 31 autres membres