MANIÈRES DE VOIRE

MANIÈRES DE VOIRE

L'Arabie Saoudite et l'État Islamique: les pires ennemis de l'Islam

L'année 2015 a été une année pénible pour toutes les personnes imbues des valeurs humanistes qui animent un être humain. Entre des guerres macabres, des déplacements de milliers de populations à la recherche d’un havre de paix (la plupart parmi eux a trouvé la mort en traversant soit la Méditerranée, soit le tunnel sous la manche, soit les lointains chemins des balcans), des attentats meurtriers sur toute l’étendue de notre planète, le monde n’a jamais autant souffert depuis les pires guerres mondiales du XXème siècle. En tant que musulman,  j’ai prié fortement que cette année se termine très vite pour qu’enfin le monde puisse respirer un souffle nouveau. 

Malheureusement, l’année 2016 commence de la même manière que sa soeur qui l’a précédée. En effet, les atrocités, les violences, les tueries indignes des homo sapiens que nous sommes ont repris dès les premières lueurs de cette nouvelle année. Et comme en 2015, les racines de cette situation proviennent encore et toujours du monde musulman. Si en 2015, c’est le groupe état islamique à travers ses différentes filiales qui a fait parlé de lui au nom de la religion. L’année 2016 commence par des violences et des actes dignes des oeuvres de ce même groupe mais commises cette fois-ci par un pays au nom de la lutte contre le terrorisme tout en reproduisant les actes atroces des groupes terroristes. L’Arabie Saoudite puisque c’est d’elle qu’il s’agit à annoncer ce 2 janvier 2016, l'exécution de 47 prisonniers dont la décapitation du leader chiite Sheikh Al-Nimr qu’il avait auparavant condamné à la peine de mort. 

Comment un pays dont les dignitaires se définissent comme les protecteurs et serviteurs des deux lieux saints de l’Islam peuvent commettre ces actes barbares dénués de tout humanisme épine dorsale de la religion musulmane. Pire, ce chef religieux a en réalité seulement fait les frais de son appartenance à la communauté chiite qui a une vision différente de l’Islam que la communauté sunnite dont le pouvoir wahhabite de Ryad se veut le chantre. 

En tant que musulman sunnite, je me pose encore des questions pour comprendre les motifs qui peuvent animer les autorités saoudiennes à agir de la sorte. Si dans l'immense masse des médias, cette décapitation est analysée par un besoin du royaume wahhabite d'affirmer sa fermeté dans la lutte contre le terrorisme d'une part et de montrer à l'Iran sa puissance dans la région d'autre part, je reste toujours sur ma fin. En effet, le musulman sunnite que je suis ne peut tolérer qu'on exécute des personnes sous l'autel de calculs géopolitiques alors que l'Islam dont le royaume wahhabite se veut Protecteur de ses lieux saints assimile clairement l'assassinat d'un être humain à l'extermination de toute l'humanité. Il est temps que le royaume saoudien arrête de commettre des actes qui contribuent davantage à ternir l’image de l’Islam qui déjà n’a pas bonne presse à l’échelle de la planète. Malheureusement, il faut dire qu’aujourd’hui cette religion d’humanisme et de paix comme l’indique son nom est prise en otage par des «Sheikh» mal éclairés dont la famille royale d’Arabie Saoudite est l’une des plus influentes. Maintenant, reste à savoir si les populations musulmanes dont l’écrasante majorité n’est plus en Orient mais en Afrique et en Asie laissera ce diktat de ce royaume wahhabite plus habité par la défense de ses intérêts économiques dans ce bas monde continuer à faire de l’Islam une religion telle que racontée dans les médias.



04/01/2016
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 31 autres membres